Coronavirus: L'Iran dit avoir l'aval des USA pour transférer des fonds pour des vaccins

·1 min de lecture
L'IRAN DIT AVOIR L'AVAL DES USA POUR TRANSFÉRER DES FONDS POUR DES VACCINS

DUBAI (Reuters) - L'Iran a obtenu l'autorisation des Etats-Unis pour transférer des fonds afin de se procurer à l'étranger des vaccins contre le coronavirus, a annoncé jeudi le directeur de la banque centrale, alors que le nombre de décès supplémentaires causés par l'épidémie a reculé à un plus bas quotidien en trois mois.

Abdolnaser Hemmati a déclaré que les banques iraniennes avaient reçu le soutien d'une unité du département américain du Trésor pour transférer les fonds vers une banque suisse afin de payer pour les vaccins.

"(Les Américains) ont imposé des sanctions contre toutes nos banques. Ils ont accepté ce dossier sous la pression de l'opinion publique mondiale", a déclaré le directeur de la banque centrale à la télévision publique.

Aucun commentaire n'a été effectué dans l'immédiat par les Etats-Unis.

Hemmati a indiqué que l'Iran allait payer environ 244 millions de dollars pour une livraison initiale de plus de 16 millions de doses de vaccins contre le coronavirus dans le cadre du programme COVAX de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS).

Des représentants à Téhéran ont régulièrement déclaré par le passé que les sanctions imposées par Washington empêchaient l'Iran d'effectuer des paiements pour le programme COVAX, auquel 190 pays ont adhéré.

La porte-parole du ministère de la Santé a rapporté dans la journée que le coronavirus avait causé 152 décès supplémentaires au cours des vingt-quatre dernières heures, un plus bas quotidien depuis le 18 septembre. Le bilan s'élève désormais à 54.308 morts.

(Bureau de Dubaï; version française Jean Terzian)