Coronavirus: Pas de lien avéré pour l'instant entre vaccin AstraZeneca et risque thrombotique, dit l'EMA

·1 min de lecture
CORONAVIRUS: PAS DE LIEN AVÉRÉ POUR L'INSTANT ENTRE VACCIN ASTRAZENECA ET RISQUE THROMBOTIQUE, DIT L'EMA

PARIS (Reuters) - L'Agence européenne des médicaments annonce mercredi n'avoir pas constaté à ce jour de lien avéré entre le vaccin d'AstraZeneca contre le COVID-19 et les troubles thromboemboliques, tout en précisant poursuivre ses analyses.

Dans un communiqué faisant le point sur la surveillance des effets indésirables de ce vaccin, désormais nommé Vaxzevria, l'EMA précise que si aucun lien de causalité n'a été démontré pour l'instant, il n'est pas pour autant totalement exclu.

L'agence précise que ses travaux n'ont pas non plus permis à ce stade d'identifier d'éventuels facteurs de risques favorisant l'apparition de caillots sanguins atypiques (thrombose) susceptibles de migrer pour aller boucher des vaisseaux dans certains organes (embolie).

"A l'heure actuelle la surveillance et l'analyse n'ont identifié aucun facteur de risque spécifique - âge, genre ou antécédents médicaux de troubles de la coagulation - pour ces événements très rares", est-il souligné.

Le régulateur européen des médicaments, basé à Amsterdam, réitère donc sa position du 18 mars dernier selon laquelle "les bénéfices du AstraZeneca dans la prévention du COVID-19, avec pour corollaire des risques d'hospitalisation et de décès, dépassent les risques d'effets indésirables."

L'agence appelle les personnes vaccinées à être conscientes de cette rare éventualité et à consulter immédiatement en cas de survenue des symptômes évocateurs spécifiés dans la notice.

Plusieurs pays - dont la France, l'Allemagne, le Canada ou l'Espagne par exemple - ont restreint le recours à ce produit dans le cadre de leur campagne de vaccination.

(Myriam Rivet, avec Pushkala Aripaka, édité par Jean-Michel Bélot)