Coronavirus: L''hydroxychloroquine pas efficace, voire néfaste, alerte une vaste étude

Le HuffPost avec AFP
Ni la chloroquine, ni l'hydroxychloroquine ne sont efficace contre le coronavirus. Pire, elles augmentent le risque de décès, a fait savoir une étude sur près de 100.000 patients publiée le 22 mai. 

CORONAVIRUS - Ni la chloroquine, ni son dérivé l’hydroxychloroquine ne se montrent efficaces contre le Covid-19 chez les malades hospitalisés, et ces molécules augmentent même le risque de décès et d’arythmie cardiaque, prévient une vaste étude parue ce vendredi 22 mai dans The Lancet, qui recommande de ne pas les prescrire en dehors des essais cliniques.

Menée sur près de 15.000 malades, il s’agit de la “première étude à large échelle” à montrer une “preuve statistique robuste” que ces deux traitements qui font couler tant d’encre, “ne bénéficient pas aux patients du Covid-19”, déclare dans un communiqué le docteur Mandeep Mehra, auteur principal de l’étude publiée dans la prestigieuse revue médicale.

Ces patients ont reçu quatre combinaisons différentes à base de chloroquine (un anti-paludéen) et d’hydroxychloroquine (prescrit contre la polyarthrite rhumatoïde par exemple): les traitements étaient soit administrés seuls, soit associés à un antibiotique de la famille des macrolides.

Une étude menée sur près de 100.000 malades du covid-19

L’étude a analysé des données d’environ 96.000 patients infectés par le virus SARS-CoV-2 admis dans 671 hôpitaux entre le 20 décembre 2019 et le 14 avril 2020, sortis ou décédés depuis. Environ 15.000 d’entre eux ont reçu l’une des quatre combinaisons (chloroquine seule ou associée à l’antibiotique, hydroxychloroquine seule ou associée à ce même antibiotique), puis ces quatre groupes ont été comparés aux 81.000 malades du groupe témoin n’ayant pas reçu ce traitement.

Retrouvez cet article sur le Huffington Post