Coronavirus : l'hôpital d'Aurillac au bord de la saturation

L'hôpital d'Aurillac (Cantal) dispose d'une capacité maximum de 15 lits de réanimation pour les patients atteints du Covid-19. En 24 heures, quatre arrivées de patients en grande difficulté respiratoire ont davantage enfoncé le personnel, déjà à bout de souffle. "Le prochain malade, nous allons être obligés de upgrader notre salle de réveil pour que ça devienne une réanimation Covid", explique Marie-Hélène Hausermann, cheffe du service de réanimation. Des cellules de crise quotidiennes Dans cette zone rurale plutôt épargnée en début d'année, les 15 lits de réanimation Covid de l'hôpital d'Aurillac sont les seuls pour tout le département. En mars, seuls huit lits avaient été nécessaires mais cette fois, les soignants cherchent désespérément de la place. Dans l'établissement, les cellules de crise sont devenues quotidiennes. Contrairement à la première vague, seules quatre opérations sur dix sont déprogrammées. Certains malades non-Covid ont donc été transférés vers des cliniques privées, mais cela demeure insuffisant.