La lettre émouvante du fils du médecin décédé du coronavirus

Jean-Jacques Razafindranazy (Facebook HR Razaf)

Pour la première fois, un médecin urgentiste est décédé du coronavirus en France. Son fils a tenu à lui rendre hommage en publiant un texte touchant.

“Mon père ce héros” : ce sont les premiers mots écrits par le fils de Jean-Jacques Razafindranazy, décédé samedi 21 mars, fauché par le SARS-CoV-2. Il décrit un père “passionné par le travail”, “en pleine forme”, mais “le Covid-19 était plus fort”. Et il en profite pour adresse un avertissement : le Covid-19 est une maladie “extrêmement grave et ne doit pas être pris à la légère.”

Ce dimanche matin au micro de RTL, Olivier Véran a confirmé avoir été “informé hier soir du décès d’un médecin hospitalier”. “C’est à ma connaissance, avec toute la réserves liées au secret médical, la première situation qui a frappé un médecin hospitalier” a ajouté le ministre de la Santé. Avant un hommage, lui aussi : “Je voudrais vraiment m’associer à la douleur, à la peine de la famille, de l’ensemble des soignants (…), à nouveau souligner le courage extraordinaire de l’ensemble des médecins, des soignants, des pompiers (…) C’est un très lourd tribut qui est payé par la famille des médecins, aujourd’hui.

À ce jour, le covid-19 a touché plus de 300 000 personnes et causé plus de 13 000 décès dans le monde, selon la carte en temps réel éditée par l’université Johns Hopkins.

TOUT SAVOIR SUR LE CORONAVIRUS

>> Comment attrape-t-on le Covid-19 ?
>> 
Pour qui le Covid-19 est-il dangereux ?
>> 
Quels sont les symptômes du Covid-19 ?
>> 
Pourquoi la création d'un vaccin prend autant de temps ?
>> 
Pourquoi parle-t-on de "cluster" ?
>> 
Comment parler du Covid-19 à ses enfants ?