Coronavirus: les lycéens filment leur rentrée dans des conditions inquiétantes

Matthieu Balu
·Journaliste sciences/tech video au HuffPost.
·2 min de lecture

CORONAVIRUS - Mission impossible? Les élèves faisaient leur rentrée ce lundi 2 novembre, sous le signe d’un protocole sanitaire renforcé pour faire face à la rapide augmentation du nombre de cas de coronavirus. Mais au lycée où plus de 2,2 millions d’élèves revenaient en cours, la bonne distanciation entre les élèves semblaient difficile à garder, comme vous pouvez le voir sur ces images publiées par les adolescents eux-mêmes sur les réseaux sociaux.

Même si le masque paraît largement porté, impossible en effet d’éviter les regroupements massifs à l’entrée ou dans les salles. C’est pourtant l’une des instructions publiées par le ministère de l’Éducation, qui met désormais l’accent sur le besoin de “limiter les brassages” d’élèves avec des arrivées et départs étalés dans le temps, des “déplacements limités au maximum” et des récréations “par groupes”. Il préconise également d’aérer les salles au maximum.

L’idée de classes en demi-groupe écartée

Les établissements ont une semaine pour s’organiser (jusqu’au 9 novembre) pour limiter les brassages dans les couloirs, à la cantine ou à la récréation avec des arrivées et des départs décalés par classe. Et si ce n’est pas tenable, une dose de travail à la maison pourrait être instaurée.

Le ministère se trouve face à un dilemme. En France, il y a en moyenne près de 29 élèves par classe au lycée. Un nombre qui complique, voire empêche, la possibilité de garder une bonne distanciation entre les élèves dans leurs classes de cours.

Face à cette problématique, plusieurs syndicats plaident pour un accueil des élèves en effectifs réduits, via un système de rotation. Une solution par demi-groupe rejeté par le ministre de l’Éducation Jean-Michel Blanquer, qui souhaite éviter la déscolarisation avant toute chose.

Sur France Inter ce lundi matin, le ministre a rappelé l’importance de laisser les écoles ouvertes. “Ce qui compte, c’est que les enfants ne perdent pas le fil de l’école (...) Aller à l’école n’est pas un risque sanitaire excessif par rapport au reste de la vie”.

À voir également sur Le HuffPost: Le masque dès 6 ans? C’est mieux que la fermeture des écoles pour ces parents

LIRE AUSSI:

Les images des hommages à Samuel Paty pour la rentrée

Hommage à Samuel Paty: La lettre de Jaurès tronquée? Blanquer répond

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.