Coronavirus: L'EMA autorise le vaccin de Pfizer/BioNTech pour les 12-15 ans

·1 min de lecture
CORONAVIRUS: L'EMA AUTORISE LE VACCIN DE PFIZER/BIONTECH POUR LES 12-15 ANS

PARIS (Reuters) - Le vaccin contre le COVID-19 de Pfizer/BioNTech pourra être utilisé sur les 12-15 ans, a annoncé vendredi l'Agence européenne des médicaments (EMA).

Le Comirnaty - nom commercial du vaccin développé par le laboratoire américain Pfizer et l'allemand BioNTech - n'était pour l'instant autorisé qu'à partir de 16 ans.

Une vaste étude clinique était en cours pour évaluer son innocuité et son efficacité chez les 12-15 ans puis l'élargissement de son autorisation de mise sur le marché à cette tranche d'âge.

Les trois autres vaccins validés à ce stade par l'EMA - ceux d'AstraZeneca, de Janssen, filiale de Johnson & Johnson, et de Moderna - sont à l'heure actuelle réservés aux adultes, voire seulement à certaines catégories les plus âgées.

La semaine dernière, Alain Fischer, président du conseil d'orientation sur la stratégie vaccinale, avait appelé à débuter "courant juin" en France la vaccination contre le COVID-19 des adolescents âgés de 16 à 18 ans, puis celle des 12-15 ans à la rentrée scolaire.

"Il y a un travail qui est mené actuellement au sein du gouvernement", a commenté vendredi le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal sur Franceinfo, précisant que des annonces pourraient être faites prochainement.

Aux Etats-Unis, les régulateurs américains ont autorisé début mai le vaccin de Pfizer et BioNTech chez les enfants dès 12 ans. Il s'agit du premier vaccin contre le COVID-19 à être autorisé aux Etats-Unis pour cette tranche d'âge.

Le Japon a également donné son feu vert à l'utilisation du vaccin de Pfizer/BioNTech pour les personnes âgées de 12 ans et plus, a indiqué vendredi un responsable du ministère de la Santé.

(Hayat Gazzane, édité par Blandine Hénault)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles