Coronavirus: l'activité manufacturière à son plus bas historique en Chine

1 / 2

Les chiffres vertigineux de l'effondrement de l'industrie en Chine avec la crise du coronavirus

L'annonce intervient au moment où l'épidémie a déjà atteint une cinquantaine de pays. La crainte d'une pandémie a déjà fait dévisser vendredi Wall Street à des niveaux jamais vus depuis la crise financière mondiale en 2008.

D'ores et déjà, les analystes s'accordent à dire que la croissance économique chinoise sera probablement très affectée au premier trimestre par l'effet coronavirus. Sur l'année 2019, elle était déjà de 6,1%, sa pire performance en près de 30 ans.
    
L'indice des directeurs d'achats (PMI) pour le mois de février en Chine s'est donc établi à 35,7 contre 50,0 en janvier, a annoncé samedi le Bureau national des statistiques. Un chiffre supérieur à 50 témoigne d'une expansion de l'activité. En deçà, il traduit une contraction. Cet indice est bien inférieur à la prévision moyenne des analystes sondés par l'agence Bloomberg, qui était de 45. Signe de l'ampleur de la chute: elle est encore plus marquée que celle enregistrée lors de la crise financière en 2008.
    
Ce mauvais résultat s'explique largement par les mesures drastiques prises par les autorités chinoises afin de contenir la propagation du Covid-19 dans le pays. A commencer par l'interdiction d'entrée ou de sortie de la province du Hubei, épicentre de l'épidémie mais aussi grand centre manufacturier, notamment automobile.
    
Par ailleurs, des quarantaines et des restrictions aux déplacements visent des millions de personnes en Chine. Des mesures...





Lire la suite sur BFM Business

A lire aussi