Coronavirus: la trentaine de rapatriés de Wuhan dans un centre de vacances inquiète

Un bus avec les Français rapatriés de Wuhan arrivant à Branville dans le Calvados, vendredi 21 février (Photo: LOU BENOIST via Getty Images)

CORONAVIRUS - L’avion qui rapatrie depuis Wuhan 28 Français et 36 ressortissants d’autres pays de l’Union européenne, est arrivé ce vendredi 21 février à l’aéroport de Roissy. Venant de la métropole chinoise à l’épicentre de l’épidémie du nouveau coronavirus, les rapatriés français doivent être placés en quarantaine dans un village vacances en Normandie, en présence de vacanciers, désormais inquiets. 

L’appareil, un Airbus A380, a été affrété par Paris avec l’objectif principal d’acheminer du fret d’équipement médical à l’intention du personnel soignant chinois dans la province du Hubei, la plus touchée par l’épidémie, a précisé vendredi à l’AFP une source diplomatique. Mais son vol retour vers la France était l’occasion de rapatrier une soixantaine de ressortissants français et européens qui le désiraient, a-t-elle ajouté.

L'un des cottages du "Normandy Garden" à Branville (Photo: AFP)

Un “choix étrange de rapatriement” en pleines vacances scolaires

Les Français rapatriés ce vendredi ont rejoint le village vacances “Normandy Garden” à Branville, dans le Calvados, où ils sont arrivés en début d’après-midi. 

Tous les passagers du bus portaient un masque de protection sur le visage. Leur bus était précédé d’une voiture et suivi d’une autre, ainsi que par un minibus. Ils ont rejoint le Normandy Garden, un centre de vacances partiellement privatisé pour les accueillir pendant cette quarantaine. 

Durant leur séjour, les rapatriés seront suivis par une équipe médicale (médecins, infirmiers, pharmaciens et psychologues). Vingt-cinq militaires de la Sécurité civile assureront la sécurité du site et surveilleront les entrées et les sorties. La température de ces personnes sera surveillée deux fois par jour, afin de repérer l’apparition éventuelle de la maladie.

“Franchement, ils auraient pu prévenir”

Ces Français seront confinés 14 jours, a précisé jeudi le préfet du département Philippe Court. Dans ce village Pierre & Vacances à environ 15 km de Deauville et de Cabourg, 77 cottages sur 330 ont été privatisés pour l’occasion. Les nouveaux arrivants seront séparés des vacanciers par des barrières tout au long de la quarantaine

L’annonce de cette arrivée en a surpris plus d’un parmi ces derniers qui profitent de leurs vacances d’hiver. En effet, selon France Bleu Calvados, le village vacances n’aurait pas averti les vacanciers de l’arrivée de ressortissants venant de Wuhan. 

“Je ne savais pas. Franchement, ils auraient pu prévenir”, s’indigne l’une des clientes du centre auprès du média, quand un autre évoque un ”étrange” “choix de rapatriement”. “On est en période de vacances scolaires, il y a des enfants”, fait-il remarquer.  

Sécurisation au sein du "Normandy Garden" à Branville (Photo: AFP)

D’autres vacanciers ont préféré partir après cette annonce. C’est le cas d’une famille rouennaise qui, comme le rapporte France Bleu, a appris la nouvelle aux informations: “On devait rester jusqu’à samedi, mais on repart. Avec nous il y a notre fille et un bébé de quatre mois. On ne veut surtout pas prendre de risque”. 

Des dépliants explicatifs sont distribués par l’Agence Régionale de Santé et une réunion à destination des habitants de Branville aura également lieu samedi matin.

Aucun nouveau cas d’infection au coronavirus n’a été découvert sur le territoire français, le bilan restant inchangé avec 12 cas confirmés au total (quatre hospitalisations sans signes de gravité, sept personnes guéries et un décès). 

À voir aussi sur le HuffPost: Coronavirus: à bord du paquebot Diamond Princess, un médecin dénonce le chaos

Love HuffPost? Become a founding member of HuffPost Plus today.

LIRE AUSSI

Coronavirus: mort de 2 passagers du Diamond Princess au large du Japon

Diamond Princess: Gennaro Arma, "capitane courageux" et héros malgré lui

This article originally appeared on HuffPost.