Coronavirus : L’UE juge certaines restrictions de circulation de la Belgique et de l’Allemagne disproportionnées

20 Minutes avec AFP
·1 min de lecture

EPIDEMIE - L’Allemagne, la Belgique, le Danemark, la Finlande, la Suède et la Hongrie ont appliqué des restrictions plus dures que celles recommandées par l’UE

Six Etats membres, dont la Belgique et l'Allemagne, ont été sommés de s’expliquer sous dix jours, ce mardi dans des lettres envoyées par la Commission européenne, sur des restrictions de circulation liées au coronavirus jugées disproportionnées.

L’Allemagne, la Belgique, le Danemark, la Finlande, la Suède et la Hongrie ont appliqué des restrictions plus dures que celles recommandées par l'UE, dont des interdictions d’entrer sur leur territoire.

Des infractions possibles

Ces lettres, a souligné un porte-parole, rappellent « la nécessité que les restrictions de mouvement soient non discriminatoires et proportionnées » et appellent les gouvernements concernés à « s’aligner » sur les recommandations précédemment approuvées par l’ensemble des Vingt-Sept. Les Etats visés ont dix jours pour répondre à la Commission, qui n’exclut pas d’enclencher des procédures d’infractions à leur encontre. « C’est dans l’intérêt des Etats eux-mêmes, à qui nous faisons confiance pour trouver des solutions sans que (nous) soyons obligés de recourir à des moyens jurid(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Coronavirus dans le Grand-Est : Paris « ne souhaite pas que l’Allemagne ferme complètement sa frontière » avec la France
Coronavirus : Covax, la belle idée d’une solidarité vaccinale internationale qui peine à se concrétiser
Coronavirus : Le gouvernement a-t-il fait volte-face sur la fermeture des frontières ?