Coronavirus : l’Allemagne sur le qui-vive pour la vaccination

C’est le plus grand parc d’expositions de Berlin (Allemagne), et bientôt l’un des plus grands centres de vaccination du pays. Les travaux d’aménagement viennent de commencer, pour une campagne de masse : "20 000 personnes par jour", rapporte Albrecht Broemme, en charge de la logistique. Il a quatre semaines pour transformer les halls. Il faut installer de nouvelles cloisons, organiser les flux et aménager les espaces. Des congélateurs à -90 degrés Dans toute l’Allemagne, une soixantaine de centres comme celui-ci sont prévus. Ils s’équiperont tous dans une usine au centre du pays : Binder. C’est l’un des plus grands fabricants au monde de congélateurs. "On peut descendre jusqu’à -90 degrés, c’est ultra froid, explique Peter Wimmer, ingénieur chez Binder. Avec cette température, on est assuré que le vaccin ne périme pas". Vendues environ 20 000 euros pièce, ces machines se vendent comme des petits pains. Les régions responsables du stockage du vaccin ont passé commande, il y a plusieurs mois, et les heures supplémentaires sont fréquentes chez les ouvriers. Le patron, Peter Binder, prévient toutefois : en ce contexte de crise sanitaire, "les délais de livraisons sont allongés".