Coronavirus : l’Afrique du Sud se barricade

Par Le Point Afrique (avec AFP)
·1 min de lecture
Les voyageurs font vérifier les résultats de leur test Covid-19 du côté sud-africain de la frontière de Beitbridge entre l'Afrique du Sud et le Zimbabwe.
Les voyageurs font vérifier les résultats de leur test Covid-19 du côté sud-africain de la frontière de Beitbridge entre l'Afrique du Sud et le Zimbabwe.

En Afrique du Sud, en plus de mener une course contre la variante 501.V2 du virus, voilà que le gouvernement doit aussi gérer un afflux de milliers de personnes affluant à la frontière depuis le Zimbabwe voisin et fuyant les nouvelles mesures de restrictions contre le Covid-19, dont un confinement. C'est le cas de ce chauffeur de poids lourds, Wallace Muzondiwa, rencontré par l'Agence France-Presse et qui attend depuis quatre jours dans son camion pour entrer en Afrique du Sud. « La situation est très, très, très chaotique », résume Wallace Muzondiwa, qui s'apprête à reprendre la route après que les autorités ont finalement accepté son test négatif de coronavirus et des papiers supplémentaires requis en rapport avec la pandémie. « La queue avance très, très lentement et le soleil tape très fort », se plaint-il. Le gouvernement du Zimbabwe a ordonné le 2 janvier un nouveau confinement sur l'ensemble du territoire, en raison d'une recrudescence des cas de contamination au nouveau coronavirus. Au Zimbabwe, frontalier de l'Afrique du Sud, pays officiellement de loin le plus touché par le virus sur le continent, le nombre de cas a plus que doublé depuis novembre, à 18 000 cas. Le Zimbabwe, en proie depuis le début des années 2000 à une très grave crise économique qui a provoqué l'effondrement de son système de santé, avait déjà décrété un premier confinement en mars 2020, mais ces mesures avaient été progressivement assouplies à partir de mai.

À LIRE AUSSICovid [...] Lire la suite