Coronavirus : l’Académie de médecine réticente sur l’isolement obligatoire des malades

·1 min de lecture

CORONAVIRUS - L’Académie de médecine craint que cette disposition soit « mal acceptée par nos concitoyens ».

L’Académie nationale de médecine met en garde ce lundi contre le fait de rendre obligatoire l’isolement des personnes contaminées par le coronavirus, comme le prévoit le gouvernement, estimant que cela pourrait inciter à « contourner les procédures de dépistage ».

L’avant-projet de loi transmis au Conseil d’Etat prévoit que « la communication (…) du résultat d’un examen (…) concluant à une contamination par la Covid-19 » entraîne « de plein droit la mesure de placement et de maintien en isolement (…) pour une durée de dix jours dans le lieu d’hébergement (…) déclaré lors de l’examen », cite l’Académie. Cette mesure a été validée par le Conseil d’Etat, à condition que les contrôles n’aient pas lieu au-delà de 21 heures, selon des sources gouvernementales.

Cette disposition pourrait « être mal acceptée par nos concitoyens »

Aujourd’hui, pour les personnes sur le territoire français, l’isolement se fait « sur la base du volontariat », avec « accompagnement sanitaire à domicile par un infirmier », rappelle l’Académie.

Ce dispositif n’a qu’une « faible efficacité, nombre de personnes contaminées n’acceptant pas de se soumettre à cette contrainte » et le rendre obligatoire aurait donc « un effet bénéfique pour freiner la transmission du Sars-CoV-2 (...) 

Lire la suite sur 20minutes

Ce contenu peut également vous intéresser :



À lire aussi :
Pass sanitaire : « Peine excessive», « contrôle permanent », « boycott »… Quelles sont les critiques des oppositions ?
Pass sanitaire : Contravention de 1.000 euros en cas de premier manquement
Pass sanitaire : Les petites entreprises s’opposent aux sanctions pénales

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles