Coronavirus : L’épidémie s’emballe en Martinique au sein d’une population très peu vaccinée

·2 min de lecture

QUATRIEME VAGUE - Le directeur général de l’hôpital de Fort-de-France s’attend à une « déferlante sur la réanimation dans les prochains jours »

« On s’attend peut-être à une déferlante ». Le directeur général de l’hôpital de Fort-de-France, Benjamin Garel, s’inquiète face à la quatrième vague de Covid qui menace de saturation les services hospitaliers, une aggravation d’autant plus sensible que peu de Martiniquais se sont fait vacciner.

Dans son Centre hospitalier universitaire de Martinique à Fort-de-France, le ballet des soignants de l’unité Covid est bien réglé. Une infirmière enfile son équipement de protection avant d’entrer dans la chambre d’un patient. Désinfection des mains, charlotte, masque… Les gestes se répètent, devenus des automatismes. Mais Benjamin Garel ne cache pas son inquiétude : Il y a une possible « déferlante sur la réanimation dans les prochains jours, parce qu’on voit que les patients s’aggravent sur l’hospitalisation classique. Donc il va falloir qu’on ouvre très vite beaucoup de lits, alors qu’on est dans une période de congés. Ça ne va pas être simple ».

Doublement du nombre de personnes vaccinées en une semaine

Olivier Coudin, directeur général adjoint de l’Agence régionale de santé (ARS) de Martinique égraine les chiffres, avec un doublement du nombre de personnes contaminées la semaine dernière par rapport à la semaine précédente. « Nous éti(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Pass sanitaire : Avec les débats qui s'allongent, le gouvernement pourra-t-il tenir son calendrier ?
Grenoble : Une femme, soupçonnée d’établir de fausses attestations de vaccination, placée en garde à vue
Coronavirus : 96 % des 18.000 malades enregistrés mardi n’étaient pas vaccinés ? Le raccourci de Jean Castex
Coronavirus en Occitanie : Une évolution « fulgurante » de l’épidémie dans la région, en particulier chez les 20-30 ans

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles