Coronavirus : une journée avec le SAMU et le SMUR

Le temps d'une journée, France Télévisions a pu suivre des ambulanciers du SMUR (Structure mobile d'urgence et de réanimation) de Lille (Nord). Gants, blouse et lunettes, ils s'équipent dans la rue avant de partir en intervention. Ils se rendent dans l'appartement d'un homme de 73 ans en détresse respiratoire, potentiellement atteint du coronavirus. Dans l'embrasure de la porte, Florian Montagne, ambulancier depuis dix ans, n'aura aucun contact avec le patient. La difficulté de trouver une place en réanimation "On ne rentre pas tous dans l'appartement, on divise l'équipe en deux", explique-t-il. Il avance le matériel à ses collègues, eux intégralement protégés. Immédiatement placé sous assistance respiratoire, l'homme, cardiaque, doit être admis à l'hôpital pour un œdème. Une fois le diagnostic posé, commencent pour le médecin de longues minutes au téléphone pour lui trouver un lit. Avec 770 cas de Covid pour 100 000 habitants, les services de réanimation de Lille saturent.