Coronavirus : une journée auprès de patients transférés

Deux patients d’une soixantaine d’années vont être transférés depuis Saint-Etienne (Loire) vers l’hôpital de Bordeaux (Gironde), moins engorgé. Quand le feu vert est donné, il faut bien gérer le transport du patient dans l’hôpital, chaque geste doit être effectué avec précision. Direction ensuite l’aéroport sous escorte policière. Les patients arrivent à l’aéroport, en même temps que l’avion qui a déjà fait un aller-retour ce matin. Une opération minutieuse Les deux patients sont ensuite installés dans l’avion. A l’intérieur, ils sont plongés dans un sommeil artificiel. Deux médecins et une infirmière sont à leur chevet durant les 50 minutes de temps de vol. En arrivant à Bordeaux, même processus qu’au départ : il faut être méticuleux et prendre soin des patients. Ils sont ensuite conduits au CHU de Bordeaux, où un service moins en tension qu’à Saint-Etienne va pouvoir les prendre en charge