Coronavirus: en Jordanie, un confinement très strict semble porter ses fruits

En Jordanie, 5 000 personnes mises en quarantaine dès leur arrivée dans le royaume en raison de l’épidémie de coronavirus ont pu quitter les hôtels où elles étaient retenues depuis deux semaines. La Jordanie impose des mesures de confinement très sévères et en comparaison avec de nombreux pays d’Europe, la maladie progresse lentement dans le royaume.

Avec notre correspondant à Amman, Jérôme Boruszewski

Elles étaient retenues dans de grands hôtels sur les bords de la mer Morte et à Amman. Elles sont maintenant libres mais doivent observer une nouvelle quarantaine à domicile pendant quatorze jours encore. Ces 5 000 personnes étaient entrées sur le territoire jordanien peu avant la fermeture complète de toutes les frontières du pays il y a deux semaines. Le gouvernement a indiqué que ceux qui ne respecteraient pas ce nouveau confinement à la maison seraient punis et que la police les surveillerait.

La Jordanie a adopté des mesures très strictes pour lutter contre l’épidémie de coronavirus. Après un couvre-feu intégral de cinq jours, il est désormais interdit de sortir de chez soi la nuit. La circulation automobile est également interdite et tous les supermarchés sont fermés. Un nouveau couvre-feu intégral doit avoir lieu vendredi prochain, pour 24 heures. 

Le nombre de contamination progresse lentement

Des centaines de personnes qui n’ont pas respecté ces règles ont été arrêtées. Le pays s’organise, les autorités ont mis en place une application en ligne pour se faire livrer à domicile des denrées alimentaires.

Ces dispositions semblent porter leurs fruits. Le nombre de nouvelles contaminations est en baisse. Il y en a eu six, ce mardi 31 mars et moins de 300 personnes ont contracté le virus pour le moment dans le royaume hachémite.