Coronavirus : « Comme si j'avais une commotion cérébrale », Evan Fournier raconte ses symptômes qui durent

J.L. avec AFP
·1 min de lecture

BASKET - L'arrière tricolore revient à peine à un niveau intéressant avec Boston après plusieurs semaines difficiles

L’arrière français de Boston, Evan Fournier, a déclaré dimanche soir qu’il avait l’impression d’avoir des symptômes similaires à ceux d’une commotion cérébrale depuis qu’il a contracté le Covid-19 début avril, affectant notamment sa vision.

« Je me suis senti très bizarre, pour être honnête. J’avais prévu d’arrêter d’en parler en pensant que cela m’aiderait, mais c'est comme si j'avais une commotion cérébrale. En ce moment, ça va un peu mieux, mais au début, les lumières vives me gênaient les yeux et ma vision était floue », a-t-il expliqué à la presse après la défaite des Celtics à domicile contre Portland (129-119). « Tout allait trop vite pour moi. C’est toujours le cas. Certaines choses vont mieux, mais parfois, j’ai vraiment du mal à me concentrer et mes yeux ont du mal à se focaliser sur une seule chose. Ma perception de la profondeur est vraiment mauvaise en ce moment. Mais j’ai vu une spécialiste et elle m’a donné quelques exercices et j’espère que ça va s’améliorer ».

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Covid-19 : Pourquoi la sortie en forêt est (récemment) devenue une « valeur refuge »
C’est l’heure du BIM : Lycées et collèges rouvrent les classes, Lelandais aux assises et l’OL bat Monaco
Déconfinement : Une nouvelle attestation de couvre-feu à télécharger à partir de ce lundi