Coronavirus: Le Japon va annoncer la prolongation de l'état d'urgence sanitaire

CORONAVIRUS: LE JAPON VA ANNONCER LA PROLONGATION DE L'ÉTAT D'URGENCE SANITAIRE

TOKYO (Reuters) - Le Japon va annoncer mardi la prolongation de son état d'urgence à Tokyo et d'autres régions jusqu'au 12 septembre ainsi que son extension à sept autres préfectures, alors que les cas de COVID-19 se multiplient dans la capitale et dans tout le pays, pesant sur le système médical.

L'état d'urgence actuel doit expirer le 31 août, mais la hausse continue des cas de contamination dans le pays a conduit à des appels pour son extension. Tokyo a fait état lundi de 2.962 nouveaux cas, après un record de 5.773 infections vendredi.

Le gouvernement va également étendre l'état d'urgence aux préfectures d'Ibaraki, Tochigi, Gunma, Shizuoka, Kyoto, Hyogo et Fukuoka, a déclaré à la presse le ministre de l'Économie, Yasutoshi Nishimura.

Le Premier ministre Yoshihide Suga devrait annoncer officiellement ces mesures plus tard dans la journée de mardi, puis tenir une conférence de presse à 21h00, heure locale, (1200 GMT) pour expliquer cette décision.

Avec ces mesures de lutte contre le coronavirus, les restaurants se verront demander de fermer plus tôt et de ne plus servir d'alcool, en échange d'une aide financière gouvernementale.

Les experts qui conseillent le gouvernement ont également approuvé son projet d'appliquer des mesures moins strictes de "quasi-urgence" à 10 préfectures supplémentaires, a indiqué Yasutoshi Nishimura.

La prolongation et l'extension de l'état d'urgence par le gouvernement devraient entraîner une perte économique totale d'environ 1.200 milliards de yens (9,33 milliards d'euros) et pourraient causer la perte de 66.000 emplois, estime un rapport de l'institut Dai-ichi Life Research.

Ce montant est supérieur d'environ 60% à la perte économique, estimée à environ 750 milliards de yens, dans le cadre des mesures sanitaires et du calendrier actuels.

(Reportage Antoni Slodkowski et Daniel Leussink; version française Kate Entringer, édité par Blandine Hénault)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles