Coronavirus : Jair Bolsonaro fait fi de l’urgence au Brésil

Manaus est la plus grande ville d’Amazonie et l’épicentre du coronavirus au Brésil. Depuis de longues semaines, la ville se bat contre le virus. Les hôpitaux sont saturés et les cadavres entassés dans des cimetières creusés en urgence. Le taux de mortalité est le plus élevé des 27 Etats du pays. Démission du ministre de la Santé Les autorités locales tente de durcir le ton. A Rio de Janeiro, le confinement strict a été décrété, mais il est peu respecté. Le pays possède le plus fort taux de contagion au monde et son président s’enfonce dans le déni. Jair Bolsonaro continue de prôner le déconfinement. Le ministre de la Santé a jeté l’éponge. Il aura tenu moins d’un mois. Une trentaine de demandes en destitution a également été déposée au Parlement, mais Jair Bolsonaro conserve une base fidèle dans l’opinion publique.