Coronavirus en Italie : le mystère du patient zéro, toujours introuvable

Alors que les cas de personnes infectées par le Covid-19 se multiplient en Italie, le patient zéro, source de l'épidémie dans le pays, n'a pas été retrouvé, laissant craindre une expansion du nouveau coronavirus.

Arrêt du Carnaval de Venise, fermetures à Milan et deux semaines de quarantaine pour onze villes... Le Nord de l'Italie se prépare à vivre des jours d'angoisse et de restrictions après une soudaine et spectaculaire flambée des cas du Covid-19 en trois jours. La multiplication rapide des cas - passés de six à près de 150 dimanche - et les morts de quatre personnes ont conduit à ces mesures drastiques, alors que le patient zéro est toujours recherché.

Le patient zéro est la première personne d'une épidémie à avoir été contaminée  par un agent pathogène - ici le nouveau coronavirus - et à avoir ensuite transmis la maladie. L'Italie recherche ainsi actuellement le malade qui a introduit le Covid-19 sur son sol, afin de remonter le fil de l'épidémie, et de comprendre la propagation de la maladie.

Un "patient 1" en Lombardie

Le patient 1 pour la Lombardie - c'est à dire la deuxième personne infectée par le nouveau coronavirus dans cette région - a été retrouvé. Il s'agit d'un homme de 38 ans appelé Mattia. Il est cadre de la multinationale anglo-néerlandaise Unilever qui a un site important près de Codogno, à Casalpusterlengo.

Les autorités ont d'abord cru que Mattia avait été infecté par un ami revenu en janvier de Chine. Mais cette hypothèse a été écartée, car "sur la base des tests effectués, il n'a pas développé les anticorps" du Covid-19, a expliqué le ministère de la Santé.

Le cas de Mattia a été rapidement suivi par...

Lire la suite sur BFMTV.com

Ce contenu peut également vous intéresser :

A lire aussi