Coronavirus: inquiet de la hausse des cas, le Canada prend de nouvelles mesures

·2 min de lecture

Les autorités canadiennes s’inquiètent de la hausse des cas de coronavirus dans le pays, particulièrement dans les deux provinces les plus peuplées, le Québec et l’Ontario. Des mesures visant à restreindre les contacts sociaux entrent d’ailleurs bientôt en vigueur à Toronto tandis qu'au Québec, la hausse des cas à l’école alarme le gouvernement.

Avec notre correspondant à Montréal, Pascale Guéricolas

Des experts médicaux ont sonné l’alarme en Ontario, la province la plus peuplée du Canada. Si rien n’est fait, ils prévoient que le nombre de personnes atteintes du coronavirus pourrait être multiplié par cinq d’ici début décembre. Cette mise en garde a poussé le Premier ministre Doug Ford à limiter l’ouverture des bars et restaurants et à interdire les rassemblements privés à domicile dans certaines régions.

« Comme Premier ministre, je ne peux pas accepter cela, et je ne l’accepterai pas, a-t-il déclaré. Mes amis, nous ne pouvons pas laisser l’impensable se produire. Il faut prendre tous les moyens pour empêcher le virus de s’étendre. Il faut éviter que nos hôpitaux soient submergés ».

Moins d'élèves en classe ou plus de congés à Noël ?

Au Québec, le nombre de classes fermées pour cause de contamination a doublé depuis quelques jours. Pendant que le gouvernement jongle avec l’idée de prolonger les congés de Noël ou de diviser de moitié le nombre d’élèves en classe, la députée du Parti québécois, dans l’opposition, donne ses conseils. « Il est temps de mettre tous les moyens en place côté ventilation, côté fréquentation par demi-classe et côté priorisation de dépistage », a-t-elle affirmé.

De son côté, le Premier ministre canadien, Justin Trudeau, demande aux provinces d’imposer plus de restrictions.

► À lire aussi : Covid-19 au Canada: les Québécois divisés face aux nouvelles restrictions