Coronavirus : les indicateurs de contaminations repartent à la hausse à Marseille et Aix

·2 min de lecture

Malgré des mesures sanitaires renforcées depuis son passage en zone d'alerte maximale, la situation épidémique se dégrade dans la métropole d'Aix-Marseille. L'Agence régionale de Santé Provence-Alpes-Côte d'Azur alerte sur une flambée des nouveaux cas de coronavirus. Sept autres métropoles françaises ont basculé en zone d'alerte maximale.

Les cas de Covid-19 sont repartis à la hausse à Marseille et Aix-en Provence en dépit de leur passage en zone d'alerte maximale et des restrictions sanitaires, selon des chiffres de l'Agence régionale de santé (ARS). Le taux d'incidence, c'est à dire les nouveaux cas détectés durant sept jours, a atteint 271 pour 100.000 habitants durant la semaine du 5 au 11 octobre, contre 218 la semaine précédente, dans les communes d'Aix et Marseille. Chez les plus de 65 ans, il atteignait 209 nouveaux cas, contre 170 la semaine précédente, selon l'ARS Provence-Alpes Côte d'Azur, là aussi bien au-dessus du seuil de l'alerte maximale (100).

>> EN DIRECT - Coronavirus : suivez l'évolution de la situation mercredi 14 octobre

Un taux de positivité "en nette augmentation"

En dépassant le seuil de 250 pour 100.000, la métropole d'Aix-Marseille avait été placée en zone d'alerte maximale le 23 septembre. La fermeture des bars et restaurants étaient entrées en vigueur le 27, avant que les restaurants ne soient autorisés à rouvrir leurs portes mais avec un protocole sanitaire renforcé le 5 octobre.

"Dans les communes d'Aix-en-Provence et de Marseille, la situation reste préoccupante avec un taux de positivité des tests qui augmente et atteint 13,3%" du 5 au 11 octobre contre 11,6% du 28 septembre au 4 octobre", relève l'ARS dans un point de situation. Ce taux de positivité pour toute la région Paca est "en nette augmentation" (10,5% contre 8,1% du 28 septembre au 4 octobre) alerte l'ARS dans...


Lire la suite sur Europe1

Ce contenu peut également vous intéresser :