Le coronavirus importé à New York depuis l'Europe, pas la Chine

LE CORONAVIRUS IMPORTÉ À NEW YORK DEPUIS L'EUROPE, PAS LA CHINE

NEW YORK (Reuters) - Le gouverneur de l'Etat de New York a fait part vendredi de recherches indiquant que des souches du nouveau coronavirus étaient arrivées depuis l'Europe, et non la Chine, et a dit que les interdictions de voyages décidées par Donald Trump avaient été trop tardives pour empêcher la propagation du virus.

Andrew Cuomo a mentionné lors de son point de presse quotidien une étude de l'Université Northeastern estimant que plus de 10.000 habitants de New York pourraient avoir contracté le coronavirus lorsque l'Etat a confirmé son premier cas d'infection, le 1er mars.

Il a ajouté penser que l'origine de l'arrivée du virus dans l'Etat était vraisemblablement l'Italie.

Le gouverneur démocrate a noté que Donald Trump a ordonné la suspension des voyages en provenance de Chine le 2 février, plus d'un mois après des informations faisant état d'une épidémie dans la ville chinoise de Wuhan, et que le président républicain a restreint les arrivées en provenance d'Europe le mois suivant. A ce moment-là, a dit Cuomo, le coronavirus s'était déjà largement répandu à travers les Etats-Unis.

Ces commentaires viennent alimenter un débat politique houleux à propos du moment et de la façon dont le nouveau coronavirus est entré aux Etats-Unis, et si les représentants américains dont Donald Trump pourraient avoir sauvé davantage de vies en agissant plus tôt.

Andrew Cuomo a défendu son approche de l'épidémie en disant avoir annoncé des mesures de confinement 19 jours après la confirmation d'un premier cas d'infection à New York, estimant avoir été plus rapide à réagir que n'importe quel autre gouverneur.

Il a aussi dit que Donald Trump avait eu raison de mettre en doute la réaction de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) face à l'épidémie.


(Nathan Layne, Jessica Resnick-Ault; version française Jean Terzian)