Coronavirus : immersion dans le service maternité de l'hôpital de Valenciennes

À l'hôpital de Valenciennes (Nord), la maternité aussi vit à l'heure de l'épidémie de coronavirus. Une patiente vient d'arriver, elle a perdu les eaux. La future maman a appris il y a une semaine qu'elle était positive au Covid-19. "J'ai pleuré, j'étais en larmes, je pensais à mon bébé, je ne pensais même pas à moi parce que je suis enceinte, j'avais peur, mais on m'a rassurée, on m'a dit qu'il n'y avait pas de risque pour le bébé", témoigne la future maman. Un contexte anxiogène "C'est quelque chose d'anxiogène pour les patientes, elles nous posent souvent la question. On n'a pas assez de recul (...) on essaie tant bien que mal de rassurer nos patientes comme on peut", explique Mélanie Serpaud, sage-femme. Si le conjoint est positif au test, il ne pourra pas venir à la maternité par précaution pour les soignants. Le Covid-19 a aussi changé le quotidien de Marie-Elisabeth, qui travaille à la chambre mortuaire. Depuis la première vague, un décret ordonne la mise en bière immédiate des défunts : "C'est contrariant, on a l'impression qu'ils partent tout seul même si on fait attention et qu'on les accompagne jusqu'au bout. Ça a été compliqué pour nous aussi".