Coronavirus en Ile-de-France : Sans les marchés ni les restaurants, comment les agriculteurs vont-ils écouler leur production ?

Guillaume Novello

DEBOUCHES - La fermeture des marchés, décidée par le gouvernement, a compliqué un peu plus l'écoulement de la production agricole

« Aujourd’hui, je n’ai plus de débouchés, se désole Jean-Claude Guehennec, maraîcher à Mesnil-Le-Roi (Yvelines) et président de l’Union des producteurs de fruits et légumes d’Ile-de-France. J’avais les restaurants qui ont été fermés il y a dix jours maintenant, notamment pour les salades et les pommes de terre, et aujourd’hui, ma salade, je vais la perdre. » Avec la fermeture des marchés où il écoulait une partie de sa production, c’est un nouveau coup dur pour l’agriculteur : « Zéro débouché, donc zéro recette ».

Pour Pierre Bot, qui produit « plus de 60 espèces de fruits et légumes à Saclay », la situation est moins dramatique car il vend une bonne partie de sa production directement à la ferme. Le reste, il le fournissait aux entreprises sous forme de paniers. Mais depuis les mesures de confinement, le recours au télétravail et la fermeture de certaines entrep(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Coronavirus dans les Bouches-du-Rhône : « On ne voulait pas que les gros gagnent », des éleveurs se mettent à la vente sur Facebook pour subsister
Coronavirus en Occitanie : Des initiatives pour donner un coup de pouce aux petits producteurs plombés par la crise sanitaire
Coronavirus : Le gouvernement appelle ceux « qui n’ont plus d’activité » à aider les agriculteurs