À Mulhouse, phase de test pour l'hôpital de campagne

À Mulhouse, des tests doivent avoir lieu ce 23 mars avant que l'hôpital de campagne installé sur le parking de l'hôpital Émile Muller commence à fonctionner. 

SANTÉ - Encore quelques heures, et l’hôpital de campagne installé à Mulhouse devrait accueillir ses premiers patients. Promis lundi 16 mars par le président de la République Emmanuel Macron durant une allocution au sujet de l’épidémie de coronavirus, le déploiement de cette structure est pratiquement terminé. 

Ce lundi 23, elle doit effectivement être testée avant de pouvoir entrer en fonction et de recevoir des premiers malades dès la fin de la journée ou dans la matinée de mardi. Et alors que la situation sanitaire dans le grand Est est extrêmement compliquée et que les hôpitaux sont totalement engorgés, la structure doit venir soulager un personnel hospitalier très sollicité.

Au total, cinq modules de six lits chacun ont été déployés sur le parking de l’hôpital Émile Muller, de Mulhouse. Chacun est équipé de manière à pouvoir intuber et ventiler les malades atteints du covid-19, et plus de cent membres du service médical des armées ont été mobilisés pour les faire fonctionner (médecins et infirmiers anesthésistes réanimateurs, épidémiologistes, aide soignants...). 

Dans la matinée de ce lundi, l’objectif est donc de tout tester, les ventilateurs, les lits de réanimation, les bouteilles d’oxygène. Autant d’éléments qui constituent cette structure lourde venue d’Orléans et qui sert d’ordinaire à soigner des blessés de guerre. 

De ces derniers tests dépend l’entrée de l’hôpital de campagne dans la “guerre” contre le coronavirus évoquée par Emmanuel Macron. 

À voir également sur le HuffPost: Face au coronavirus, comment les télés et radios s’adaptent

LIRE AUSSI:

Retrouvez cet article sur le Huffington Post