Coronavirus : un homme porte plainte pour violences policières en Essonne, après un contrôle durant le confinement

franceinfo avec AFP

Un jeune homme qui accuse des policiers de "violences aggravées" lors d'un contrôle lié au confinement aux Ulis (Essonne) a porté plainte, vendredi 27 mars, auprès du parquet d'Evry, a-t-on appris auprès de l'avocat du jeune homme.

La plainte contre X, que l'AFP a pu consulter, a notamment été déposée pour "violences volontaires aggravées par personne dépositaire de l'autorité publique, en réunion, avec usage ou menace d'une arme" et "non-assistance à personne en danger".

Il n'avait pas son attestation sur lui

Mardi 24 mars en fin d'après-midi, Sofiane, agent logistique chez Amazon et habitant des Ulis, se rendait du domicile de son père à celui de sa mère avant de se rendre à son travail de nuit, selon le récit de cette dernière.

"Le tort qu'il a eu, c'est de partir en courant lorsqu'il a vu les forces de l'ordre. Il a expliqué qu'il avait fait ça parce qu'il avait peur de se faire tabasser et qu'en plus, il n'avait pas son attestation sur lui", raconte sa mère, Aïcha.

La suite des événements apparaît dans des vidéos massivement partagées sur les réseaux sociaux. Le jeune homme, encerclé par plusieurs agents de (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi