Coronavirus : un homme condamné à 105 heures de travaux d'intérêt général pour non-respect du confinement à Paris

franceinfo avec AFP

"J'espère que ce travail d'intérêt général se fera dans une service de santé pour que vous voyiez les effets de votre comportement." C'est ainsi que le président du tribunal de Paris s'est adressé à un homme de 22 ans, mardi 31 mars, qu'il venait de condamner à 105 heures de travaux d'intérêt général pour non-respect réitéré du confinement mis en place pour lutter contre l'épidémie de coronavirus. Un délit créé le temps de l'état d'urgence sanitaire et sanctionné pour la première fois dans la capitale.

>> Suivez les dernières informations sur l'épidémie dans notre direct

Le jeune homme avait été verbalisé à quatre reprises le 24 mars, dont trois fois en moins d'une heure alors qu'il se rendait de nuit dans une pharmacie de garde, muni d'une attestation non horodatée, selon sa défense. Verbalisé une cinquième fois le 26 mars avec une attestation datée du lendemain, il a ensuite été interpellé dimanche lors d'un sixième contrôle. Placé en garde à vue, il a été jugé en comparution immédiate mardi.

Lors d'une brève audience, l'homme, sorti de prison en septembre dernier, a expliqué qu'il vivait avec sa famille à sept personnes dans un deux-pièces du 20e arrondissement. Selon lui, (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi