Coronavirus : dans les hôpitaux privés d'Île-de-France, "la courbe devient exponentielle"

·1 min de lecture

Une deuxième vague de coronavirus qui accélère fortement en Île-de-France. Invité dimanche midi sur Europe 1, Aurélien Rousseau, le directeur de l'Agence régionale de Santé (ARS) ne cachait pas son inquiétude quant à l'avenir de la situation sanitaire française. Quelques heures plus tard, au même micro, Patrick Serrière, qui gère notamment de l'hôpital privé Marc Chantereine, en Seine-et-Marne confirme les dires de l'ARS. Selon lui, la courbe de l'épidémie "devient un peu exponentielle". 

>> EN DIRECT -Coronavirus : suivez l'évolution de la situation dimanche 25 octobre

"Une vraie accélération" 

"Marc Chantereine prend aujourd'hui en charge 32 patients Covid-19 en soins critiques, alors qu'ils étaient moins de 20 il y a une semaine", détaille-t-il. "Jusqu'à ces dernières semaines, la courbe de contamination était linéaire et là, elle devient un peu exponentielle avec une vraie accélération." Un phénomène suffisamment inquiétant pour que l'ARS d'Ile-de-France demande à tous les hôpitaux, publics et privés, de "moduler leur activité", explique le spécialiste. 

L'ESSENTIEL CORONAVIRUS

> Comment le coronavirus s'est propagé dans les campagnes

> Au gouvernement, l'hypothèse d'un reconfinement n'est plus taboue

> Quand est-on cas contact ? Et autres questions que l'on se pose tous les jours

> Coronavirus : les 5 erreurs à ne pas commettre avec votre masque

> Le port du masque favorise-t-il la mauvaise haleine ?

50% de déprogrammation

Concrètement, "la plupart des hôpitaux pr...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles