Coronavirus : dans les hôpitaux privés d'Île-de-France, "la courbe devient exponentielle"

·1 min de lecture

Une deuxième vague de coronavirus qui accélère fortement en Île-de-France. Invité dimanche midi sur Europe 1, Aurélien Rousseau, le directeur de l'Agence régionale de Santé (ARS) ne cachait pas son inquiétude quant à l'avenir de la situation sanitaire française. Quelques heures plus tard, au même micro, Patrick Serrière, qui gère notamment de l'hôpital privé Marc Chantereine, en Seine-et-Marne confirme les dires de l'ARS. Selon lui, la courbe de l'épidémie "devient un peu exponentielle". 

>> EN DIRECT -Coronavirus : suivez l'évolution de la situation dimanche 25 octobre

"Une vraie accélération" 

"Marc Chantereine prend aujourd'hui en charge 32 patients Covid-19 en soins critiques, alors qu'ils étaient moins de 20 il y a une semaine", détaille-t-il. "Jusqu'à ces dernières semaines, la courbe de contamination était linéaire et là, elle devient un peu exponentielle avec une vraie accélération." Un phénomène suffisamment inquiétant pour que l'ARS d'Ile-de-France demande à tous les hôpitaux, publics et privés, de "moduler leur activité", explique le spécialiste. 

L'ESSENTIEL CORONAVIRUS

> Comment le coronavirus s'est propagé dans les campagnes

> Au gouvernement, l'hypothèse d'un reconfinement n'est plus taboue

> Quand est-on cas contact ? Et autres questions que l'on se pose tous les jours

> Coronavirus : les 5 erreurs à ne pas commettre avec votre masque

> Le port du masque favorise-t-il la mauvaise haleine ?

50% de déprogrammation

Concrètement, "la plupart des hôpitaux pr...


Lire la suite sur Europe1