Coronavirus : les hôpitaux dans la Drôme bousculés par la recrudescence de l’épidémie

Derrière ce calme apparent, l’urgence et la détresse. Car ici, à Romans-sur-Isère, dans la Drôme, les 16 lits de réanimation sont tous occupés et les quatre places qui doivent ouvrir ces jours-ci ne devraient pas désaturer le service pour très longtemps. "La deuxième vague, le gros souci, c’est que l’on est avec un personnel qui est fatigué, qui tombe en arrêt maladie et surtout on a beaucoup de cas de Covid-19 au sein du personnel", indique le Dr. Karim Nourdine, chef du service réanimation de l’hôpital de Romans-sur-Isère. Ces 15 derniers jours, 40 agents hospitaliers ont été testés positifs au coronavirus. Un troisième service de réanimation va ouvrir La direction lance un appel aux aides soignants, infirmiers et autres médecins qui voudraient venir renforcer l’hôpital. Chacun de ces renforts sera rémunéré, une aide indispensable alors qu’un troisième service d’hospitalisation Covid-19 va être ouvert. Un minimum de 30 personnes sera nécessaire pour le faire fonctionner si la situation ne se dégrade pas davantage. Dans la Drôme le nombre d’infections à la Covid-19 a été multiplié par huit en un mois.