Coronavirus, hôpital, retraites... les lourds dossiers qu'Agnès Buzyn lègue à Olivier Véran

1 / 2

Coronavirus, hôpital, retraites... les lourds dossiers qu'Agnès Buzyn lègue à Olivier Véran

Nouveau coronavirus, crise de l'hôpital, bataille autour de la réforme des retraites: Agnès Buzyn quitte le ministère de la Santé pour la course à la mairie de Paris en laissant derrière elle de lourds dossiers.

Peu après l'annonce de sa candidature et de son retrait du gouvernement, d'ailleurs, plusieurs opposants politiques ont rapidement saisi l'occasion de lui reprocher un "abandon de poste", selon les mots du directeur de campagne d'Anne Hidalgo, Emmanuel Grégoire. "Vendredi dernier, elle expliquait qu'elle n'avait pas le temps d'être candidate à la mairie de Paris", a quant à lui rappelé Ian Brossat.

  • L'épidémie de coronavirus

C'était la raison qu'elle avait invoquée pour ne pas entrer en campagne. Depuis le début de l'année, Agnès Buzyn est en première ligne face à l'épidémie de coronavirus apparue en Chine. Plusieurs fois par semaine, c'est elle, flanquée du directeur général de la Santé, qui vient en personne annoncer les nouveaux cas détectés sur le territoire français ou donner des nouvelles des Français de Chine.
    
Samedi, elle a annoncé la mort d'un touriste chinois de 80 ans hospitalisé depuis plusieurs semaines à Paris, premier mort hors d'Asie en lien avec l'épidémie. Douze cas ont été confirmés en France à ce jour, avec désormais quatre guérisons et encore sept patients hospitalisés, la fille du touriste décédé et six Britanniques. 

Cette stratégie d'une communication régulière a été...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi