Coronavirus: le groupe Swissport va supprimer 4500 postes au Royaume-Uni

Le groupe suisse de services aéroportuaires Swissport vient d’annoncer la suppression prochaine de plus de 4 500 emplois au Royaume-Uni, soit près de la moitié de ses effectifs dans le pays en raison de l’impact de la pandémie sur le trafic aérien. Le groupe qui est présent dans de nombreux aéroports comme Heathrow et Gatwick à Londres explique devoir réduire sa taille pour tout simplement survivre à la crise.

Avec notre correspondante à Londres,Muriel Delcroix

Les employés de Swissport sont ceux qui travaillent en coulisses dans bon nombre d’aéroports britanniques en s’occupant des bagages des voyageurs après l’enregistrement ou encore en assurant le ravitaillement en carburant des avions. Leur présence discrète est donc indispensable au bon fonctionnement d’un aéroport.

Mais l’effondrement du trafic aérien dû au coronavirus à travers le monde menace désormais l’existence de nombre d’acteurs du secteur. Swissport a ainsi connu une baisse de son chiffre d’affaires de 75% en mai. Le groupe avait déjà dû déclarer en faillite deux de ses filiales belges à l’aéroport de Bruxelles.

La situation est cependant particulièrement difficile au Royaume-Uni à cause de la quarantaine mise en place pour les voyageurs arrivant dans le pays ainsi que l’absence de plan d’aide au secteur contrairement à ce qui se passe dans d’autres pays.

L’Association des aéroports britanniques prévient d’ailleurs que 20 000 emplois sont menacés et ce chiffre pourrait même dépasser les 110 000 emplois en prenant en compte l’ensemble des activités dans les aéroports. Ses responsables appellent le gouvernement de Boris Johnson à faire plus pour protéger le secteur.

Pour l’instant, son ministre de l’Economie refuse de lancer des mesures d’aide ciblées et met en avant son programme de soutien global à l’économie britannique.