Coronavirus : les grands singes aussi victimes du virus

Bien qu'isolés dans l'immensité des jungles tropicales, nos cousins les grands singes peuvent être victimes du coronavirus. Dans un centre qui recueille des gibbons sur l'île de Bornéo, en Indonésie, les soigneurs doivent à présent être désinfectés et leur température doit être prise avant qu'ils ne s'occupent des singes. "Toutes les personnes dont la température dépasse 37,5° sont invitées à repartir au village", explique Chanee, le fondateur du centre. "Les grands singes sont sensibles à toutes les maladies humaines" La nourriture qui arrive par bateau est aussi soigneusement désinfectée. "Ils sont ensuite lavés à nouveau juste avant le nourrissage", précise le Français. Pour soigner ses gibbons, lui et son équipe doivent mettre des combinaisons de protection et un masque. "C'est déjà quelque chose que l'on faisait en permanence, auparavant, puisque les gibbons, comme tous les grands singes sont sensibles à toutes les maladies humaines."