Coronavirus: comment La Grande-Motte a résolu le casse-tête de la bronzette

AFP
La plage de la Grande Motte

LOISIRS - “La plage est un moment de détente fait pour s’allonger au soleil”! Après avoir réservé son carré de sable, Nathalie Thorin goûte au farniente à La Grande-Motte (Hérault), première ville en France à avoir organisé un système de plage “statique” et partagée.

Comme cette mère au foyer, des dizaines de personnes ont afflué vers cette station balnéaire en bord de Méditerranée après avoir réservé en ligne, gratuitement, leur emplacement sur le site de l’office de tourisme. La plupart des plages de France, à l’exception de celles de Corse, ont rouvert après la fin du confinement avec un concept de plage “dynamique” permettant de nager, pratiquer un sport ou se balader mais pas de rester immobile.

“Tout le monde ne peut pas marcher pendant des kilomètres sur la plage!” s’exclame Nathalie Thorin, assise avec ses amies Sophie et Edwige. Venue habiter à la Grande-Motte pour le soleil et la mer, Edwige Patalano, ancienne secrétaire de direction à Amiens aujourd’hui retraitée, ajoute: “On est puni quand on n’a pas la plage!”.

L plage de La Grande Motte

Après les longues semaines de confinement, Cyril Ysier, professeur de danse, s’est lui levé à 7h du matin pour parcourir les 30 kilomètres séparant sa ville de Sommières (Gard) de la Grande-Motte et emmener ses deux petites filles, Sofia et Maya. “Elles peuvent jouer dans le sable, c’est mieux pour elles”, se réjouit-il.

“C’est bien de pouvoir profiter de la plage sans avoir à y marcher. Le temps n’est guère au footing”, relève Julian, étudiant en droit à Montpellier venu rejoindre sa mère et sa soeur en faisant référence aux 30 degrés de température ambiante. Malgré l’obligation de se cantonner à son emplacement dûment délimité par des piquets en bois et des cordes, il se réjouit de ne pas “se sentir parqué”.

Plage de La Grande Motte
Plage de La Grande Motte

Initiée par le maire de La Grande-Motte, Stéphan Rossignol (LR), et autorisée par la préfecture de l’Hérault, cette expérience de plage partagée et statique qui court jusqu’au 1er juin, comprend 252 emplacements sur 2000 mètres carrés de...

Retrouvez cet article sur le Huffington Post