Coronavirus: le gouvernement va étendre le couvre-feu à plus d'une vingtaine de départements

Jérémy Brossard avec Clarisse Martin
·2 min de lecture
Une rue vide à Paris pendant le couvre-feu. - AFP
Une rue vide à Paris pendant le couvre-feu. - AFP

Une mesure de couvre-feu était déjà entrée en vigueur samedi dans neuf métropoles dont Paris.

Le gouvernement va étendre le couvre-feu à plus d'une vingtaine de départements, a appris BFMTV de sources concordantes. L'annonce doit être faite ce jeudi en fin de journée, au vu de la dégradation d'indicateurs liés à l'épidémie de coronavirus.

Avec l'instauration de l'état d'urgence sanitaire au niveau national, le ministère de la Santé raisonne à présent à l'échelon départemental, qui est jugé plus pertinent avec l'accélération de la circulation du virus.

À ce jour, neuf métropoles sont déjà soumises à un couvre-feu entre 21 heures et 6 heures du matin, depuis samedi: Paris, Lille, Lyon, Marseille, Rouen, Grenoble, Saint-Étienne, Montpellier et Toulouse.

Le taux d'incidence, indicateur-clef qui relève le nombre de nouveaux cas sur sept jours pour 100.000 habitants, est notamment en hausse à Clermont-Ferrand (322), Tours (237) ou Nantes (194).

Dans l'Eurométropole de Strasbourg, où cet indicateur frôle désormais le seuil d'alerte maximale, le taux d'incidence "double chaque semaine", constate l'Agence régionale de santé du Grand est, rapporte l'Agence France-Presse (AFP).

Selon les informations recueillies par BFMTV, les villes de Clermont-Ferrand, Dijon ou encore Perpignan sont surveillées de très près. Les régions Occitanie et Auvergne-Rhône-Alpes sont des zones de circulation très active du virus.

Des zones rurales désormais touchées

Phénomène notable: des petites villes voire des zones rurales peu peuplées sont désormais touchées alors qu'elles avaient jusque-là été plutôt épargnées. Il s'agirait d'une conséquence notamment des échanges avec les métropoles où se concentrent les étudiants qui retournent chez leurs parents les week-ends.

"Il faut attendre la conférence de 17 heures mais il semblerait que le département de la Savoie passe en zone maximale et couvre-feu ce soir", a commenté auprès de BFMTV Patrick Mignola, député MoDem de Savoie, soulignant la présence de "zones rurales très impactées aussi dans le département".

Le député LR du Pas-de-Calais Pierre-Henri Dumont indique à BFMTV avoir été appelé par le préfet ce jeudi matin pour être prévenu du passage du département "en zone d'alerte maximale" qui "débouchera éventuellement sur un couvre-feu, à savoir s'il sera généralisé à tout le département. (...) Je suis favorable à de la dentelle territoriale plutôt qu'à une généralisation".

Article original publié sur BFMTV.com

Ce contenu peut également vous intéresser :