Coronavirus : le généticien Axel Kahn « soulagé et content » de l’arrivée de vaccins sur le marché

Alors qu’un vaccin, annoncé efficace à 90% contre la Covid-19, pourrait être mis sur le marché dès le début de 2021, Axel Kahn, invité de l’édition du mercredi 11 novembre des "4 Vérités", est "soulagé et content". Mais le généticien et président de la Ligue nationale contre le cancer pense "que ça ne sera probablement pas et même évidemment pas le premier vaccin mis sur le marché. Les premiers vaccins mis sur le marché seront deux vaccins chinois". Déjà testés sur des centaines de milliers de personnes, ils vont commencer à faire l’objet de campagnes de vaccination massives, l’un aux Émirats arabes unis, l’autre au Maroc. "Ce sont des virus inactivés. C’est la plus vieille méthode pour faire un vaccin", précise le scientifique. S’il pense qu’il ne devrait pas y avoir de souci, il rappelle que l’on ne sait pas combien de temps le vaccin jouera son rôle protecteur. "Pas très inquiet quant à la tolérance" Le généticien se veut également rassurant en matière de vaccins de nouvelle génération. "C’est nouveau, c’est très intéressant et je ne suis pas très inquiet quant à la tolérance", explique-t-il, à propos des vaccins dits ARN. Il n’est en revanche pas favorable à l’idée d’imposer la vaccination aux Français, comme le proposent certains. "Il y a une telle opposition au vaccin aujourd’hui, en France. Il y a une telle propension à se dresser contre n’importe quelle injonction de cet ordre dans l'atmosphère actuelle, je crois que la réticence à la vaccination serait plus importante que ce à quoi on peut parvenir par la persuasion", développe Axel Kahn.