Coronavirus : froid, démographie et frontières faciliteraient la propagation dans l'est de la France

franceinfo
·1 min de lecture

Le froid serait l’allié du coronavirus. Au regard de la carte du taux d'incidence du coronavirus en France, un élément saute aux yeux : les départements situés dans l'est de la France sont plus touchés que les autres. Première explication : la rigueur climatique. Le froid pousse en effet les personnes à rester à l'intérieur, ce qui les fragiliserait. "Il y a probablement aussi des explications immunitaires car, quand il fait froid, l'organisme s'affaiblit. L’air froid agresse la muqueuse respiratoire et le virus peut plus facilement rentrer", souligne le Pr Mejdoubi, chef de pôle au centre hospitalier de Valenciennes (Nord).

Des frontières poreuses pour le Covid-19

La démographie joue également un rôle. "Une mobilité accrue entre les espaces de vie des individus accélère forcément la circulation du virus", explique Mircea Sofonea, maître de conférences en épidémiologie et évolution des maladies infectieuses à l'université de Montpellier (Hérault). Enfin, des départements tels que le Doubs et les Alpes-Maritimes sont frontaliers de pays européens comme la Suisse, l’Allemagne et l’Italie, eux aussi fortement touchés.



Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi