Coronavirus: en France, un taux de mortalité en réanimation sous-évalué?

Quel est le taux réel de la mortalité en France pour les patients atteints du Covid-19 admis en réanimation ? C’est la question qui se pose ce lundi, à la suite d’une étude que s’est procurée le journal Le Monde. Celle-ci évoque une mortalité trois à quatre fois supérieure à ce qu’estimait jusqu’alors le gouvernement. 

Il y a dix jours, Jérôme Salomon, le directeur général de la Santé, affirmait que seuls 10% des patients admis en réanimation succombaient de la maladie.

Mais les donnéesdu Réseau européen de ventilation artificielle (Reva) indiquent que la réalité serait plutôt comprise entre 30 et 40%. Une différence énorme mais avec une haute valeur scientifique, car l'étude se fonde sur les données d’environ 200 centres de réanimation en France, et sur un peu plus d’un millier de patients suivis sur près d’un mois. Une étude inédite, de par son envergure et sa durée, qui semble donc refléter la réalité du terrain.

Les professionnels de la réanimation, interrogés par Le Monde, confirment ces estimations. Le taux de mortalité serait ainsi supérieur à celui de la grippe H1N1 qui pour les formes les plus graves atteignait « seulement » 25%.

La différence entre les estimations du professeur Salomon et celles du Reva s’explique par le fait que la direction générale de la Santé s’appuie sur une réalité à un instant T. En l’occurrence, celle de Santé publique France du 16 avril.

Les médecins continuent cependant d’appeler à la prudence, estimant qu’il est nécessaire d’effectuer des études sur un temps encore plus long pour refléter au mieux la réalité.