Coronavirus : la France craint une catastrophe à Mayotte

S’approvisionner en gaz avant les restrictions est une urgence pour les habitants de Kawéni, à Mayotte, qui redoutent une pénurie. Même empressement dans les supermarchés. Par crainte de ne pouvoir se déplacer, les Mahorais font des stocks. Les règles de distanciation ne sont pas respectées. Pour se protéger du coronavirus, c’est le système D avec des serviettes en guise de masque. 16 places seulement en réanimation Les déplacements sont limités et le formulaire de dérogation est obligatoire. Les policiers ne verbalisent pas encore, mais restent intransigeants. A Mayotte, l’enjeu est considérable. Une trentaine de cas sont recensés, mais l’hôpital ne possède que 16 places en réanimation. Emmanuel Macron a annoncé mercredi 25 mars l’envoi immédiat d’un navire militaire vers Mayotte et La Réunion.