Coronavirus : les Français expatriés fortement touchés par la crise sanitaire

Aux quatre coins du monde, les expatriés ont dû s'adapter à la crise sanitaire. Par exemple, au Brésil, le deuxième pays le plus touché par la pandémie de coronavirus, l'activité d'Elsa Hubert, guide touristique depuis dix ans, est complètement à l'arrêt. Sur les plages de Rio, on ne trouve pas un seul touriste étranger : avec plus de 150 000 personnes décédées du coronavirus, le Brésil ne fait plus rêver. "Normalement, c'est le début de la haute saison, là, je n'ai absolument aucune perspective de retour de travail", déplore la guide."Ici, les gens ont toujours peur"En Inde, où le Covid-19 a tué 118 000 personnes au moins selon les chiffres du gouvernement, il est également compliqué pour Pascaline Bourion, une restauratrice, de maintenir l'activité de son restaurant. Si la vie a progressivement repris à New Delhi, les Indiens restent très prudents. "Ici, les gens ont toujours peur", constate la Française, qui a dû diviser son salaire par deux.