Coronavirus : un Français sur deux ne souhaite pas se faire vacciner

Lundi 9 novembre, Pfizer et BioNTech ont révélé avoir mis au point un vaccin efficace "à 90%" contre le Covid-19. De quoi susciter un engouement général de la population, qui irait massivement se faire vacciner une fois les doses sur le marché ? Pas vraiment. En effet, à en croire un sondage Odoxa-Dentsu effectué pour franceinfo et Le Figaro, 50% des Français refuseraient de recevoir ce traitement, quand l'autre moitié l'accepterait volontiers. Des Français pessimistes Du reste, les sondés paraissent bien pessimistes quant à une éventuelle disparition du Covid-19 à court ou moyen terme. Ils ne sont ainsi que 17% à penser que le virus sera vaincu d'ici six à neuf mois, 33% estiment qu'il faudra attendre un à deux ans pour en venir à bout. Enfin, 60% des personnes interrogées sont contre le fait de rendre ce vaccin anti-Covid obligatoire. La crainte d'effets secondaires fait partie des arguments évoqués par les sceptiques.