Et le coronavirus fit taire « La Cantatrice chauve »…

Par Baudouin Eschapasse
·1 min de lecture
Les quarante comédiens qui se succèdent pour jouer les rôles de « La Cantatrice chauve » et de « La Leçon » sont organisés en coopérative. Troisième en partant de la gauche : Roger Défossez (doyen de la distribution) en 2007.
Les quarante comédiens qui se succèdent pour jouer les rôles de « La Cantatrice chauve » et de « La Leçon » sont organisés en coopérative. Troisième en partant de la gauche : Roger Défossez (doyen de la distribution) en 2007.

C'est un théâtre minuscule à deux pas de la Seine. Une salle de 90 places et une scène sur laquelle ne tiennent pas plus de six comédiens. Mais sa notoriété est planétaire. Le théâtre de la Huchette, à Paris, est connu dans le monde entier pour deux spectacles qui s'y jouent en continu depuis près de 65 ans : La Cantatrice chauve et La Leçon d'Eugène Ionesco.

Ces deux pièces y ont été données, chacune, près de 19 500 fois. Un exploit enregistré en bonne et due forme par le livre Guinness des records. Des générations se sont succédé ici, de part et d'autre de la rampe. Dans le public comme en coulisses. « J'y suis venu la première fois, avec mes parents, comme spectateur. J'avais 6 ans et demi », témoigne Franck Desmedt qui le dirige actuellement. Jean-Paul Belmondo et Jean-Pierre Mocky y ont fait leurs débuts.

Un lieu mythique

Si La Cantatrice chauve est devenue un classique, c'est largement grâce à l'opiniâtreté de Georges Vitaly (1917-2007). C'est en effet ce metteur en scène, de son vrai nom Vitali Garcouchenko, qui a tenu à installer ici, chaque semaine du mercredi au dimanche, les couples Smith et Martin, dont les échanges absurdes avec un étrange pompier et son amoureuse forment le socle de cette histoire surréaliste.

ARCHIVESQuand le théâtre de la Huchette fêtait les 60 ans de « La Cantatrice »?

La mise en scène de Nicolas Bataille (1926-2008) n'a pas changé depuis le 16 février 1957 où ces personnages de fiction ont investi les lieux. Le décor de Jacqu [...] Lire la suite