Coronavirus : la fin de la parenthèse enchantée en Martinique