Coronavirus : la fin des masques gratuits pour les professions libérales de santé passe mal

Guillemette Jeannot
·1 min de lecture

"L'Etat nous demande de faire des stocks alors que les prix flambent et que les masques sont indisponibles". Antoinette Tranchida, présidente de l'Organisation nationale des syndicats d'infirmiers libéraux (Onsil), ne décolère pas, après la décision de la direction générale de la santé (DGS). Celle-ci met fin, le 4 octobre, au dispositif de distribution des équipements de protection individuelle (EPI), en particulier des masques sanitaires, par Santé publique France.

Dans son courrier adressé à l'ensemble du secteur ambulatoire, le 31 juillet, la DGS invite les soignants à "s’organiser pour être en capacité de s’approvisionner de manière autonome" en se constituant un "stock de sécurité de masques chirurgicaux et FFP2 et autres EPI nécessaires à la prise en charge de patients Covid (gants, blouses, charlottes, tabliers, lunettes)". Mais face aux difficultés d'approvisionnement et au rebond de l'épidémie de coronavirus, les professions libérales s'inquiètent de l'arrêt de la dotation.

"Comment allons-nous suivre ?"

Ce système avait été mis en place par l'Etat alors que les professionnels de santé faisaient face à une pénurie (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi