Coronavirus : des faux tests négatifs vendus aux voyageurs à l'aéroport de Roissy

À la frontière aérienne de l'aéroport de Roissy-en-France (Val d'Oise), juste avant le décollage, les passagers à destination de certains pays doivent obligatoirement présenter un test négatif au Covid-19. S'ils sont positifs au virus, ils sont refoulés par les compagnies aériennes. C'est là qu'intervenaient les faussaires : ils proposaient de faux résultats de tests PCR aux voyageurs désemparés. Logo de laboratoire, nom de médecin, numéro de dossier, le résultat "recherche négative du Covid-19"… Tout y était, seuls le nom et le prénom étaient modifiés. Au moins 200 faux documents ont été vendus à des passagers, pour des sommes allant de 100 à 150 euros par test. Une authenticité "impossible" à détecter "C'est un document qu'ils ont scanné, et, avec des logiciels de retouche photo, ils ont modifié certains aspects du document", explique Julien Gentile, directeur de la police aux frontières de Roissy et du Bourget (Seine-Saint-Denis). En parallèle, comme il ne s'agit pas d'un document officiel et "sécurisé", comme un passeport ou une carte d'identité, l'expert juge qu'il est "impossible" de détecter la fait que le test soit un faux. Sept personnes ont été interpellées et une enquête a été ouverte par le parquet de Bobigny.