Coronavirus : faut-il désinfecter les rues ?

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Coronavirus : faut-il désinfecter les rues ?
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Covid-19
    Covid-19
  • Santé
    Santé

Certaines villes françaises ont décidé de désinfecter les rues pour tenter d’endiguer l’épidémie de coronavirus. Le gouvernement a tranché.

L’initiative a vu le jour dans plusieurs pays. En France, elle fait débat. Nice, Suresnes ou Cannes ont décidé de désinfecter les rues pour freiner l’épidémie de coronavirus. À Cannes, le maire utilise une solution à base d’eau de javel. “3% de javel est diluée et diffusée. Ce n’est pas seulement nettoyer le mobilier urbain ou les espaces publics devant les endroits où vont encore les gens comme les hôpitaux, les pharmacies ou les surfaces alimentaires, c’est également pour soutenir les personnels soignants et les personnes qui travaillent”, a détaillé l’édile de la commune, David Lisnard, au micro de RMC. Une opération réalisée quotidiennement. Si certaines municipalités semblent convaincues, d’autres villes refusent. En effet, la démarche réalisée en Chine ou en Italie ne fait pas l’unanimité.

Nettoyer plutôt que de désinfecter

En France, le gouvernement a tranché. Les autorités ne recommandent pas de désinfecter les voies publiques estimant qu'il n'existe pas de preuve d’efficacité. Dans son avis, le Haut Conseil de la Santé publique a conclu à “l'absence d'argument scientifique de l'efficacité d'une telle mesure sur la prévention de la transmission du SARS-CoV-2”. Si le HCSP prend acte de l’impact psychologique sur la population, il “recommande de ne pas mettre en oeuvre une politique de nettoyage spécifique ou de désinfection de la voirie”. A la place, l’instance plaide pour un nettoyage habituel du mobilier urbain avec des équipements de protection. Un communiqué alerte également sur “l'usage massif de produits de désinfection en plein air peut conduire à des effets, directs ou indirects, sur la santé et l'environnement”. Dans un avis du 25 mars, la Direction générale de la Santé avait décrété que “l’aspersion de Javel ou autre désinfectant est inutile tout en étant dangereuse pour l’environnement”.

Récemment, la préfecture de Gironde et de Nouvelle-Aquitaine avait rappelé que “nettoyer à la javel ou autre quand ce n'est pas utile, c'est plus toxique pour la nature et pour les personnes qui inhaleraient les relents de ces produits”.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles