Coronavirus : faut-il s'attendre à une fermeture des frontières en France et en Europe ?

·2 min de lecture

En France, les restrictions sanitaires ont été renforcées pour limiter la propagation du virus et de ses variants. En Outre-mer et dans certains pays européens, la question se pose de manière encore plus urgente. Europe 1 fait le point sur les restrictions de déplacement mises en place. Et sur les mesures sur la table.

Alors que le coronavirus circule de nouveau rapidement en Europe, les États de l'Union européenne s'interrogent sur l'opportunité de modifier une nouvelle fois les règles de circulation d'un pays à l'autre. Invité du Grand Rendez-Vous sur Europe 1, le président du Sénat, Gérard Larcher, s'est même prononcé en faveur d'une fermeture des frontières entre la France et les pays de l'Union où le virus circule particulièrement vite. Mais est-ce envisagé ?

>> LIRE AUSSI -La nouvelle souche du Covid "risque de devenir majoritaire en Europe"

À l'heure actuelle, le gouvernement ne prévoit pas une telle mesure en métropole. Jeudi soir, le premier ministre Jean Castex a seulement annoncé, a partir de lundi, que tous les voyageurs souhaitant se rendre en France depuis un pays extérieur à l'Union européenne devraient présenter un test négatif au Covid-19 au départ. Ils devront également s'engager sur l'honneur à respecter une quarantaine de 7 jours. L'objectif étant d'éviter la propagation de variants du coronavirus.

>> EN DIRECT - Coronavirus : suivez l'évolution de la situation dimanche 17 janvier

Mayotte sous cloche

La situation est en revanche différente dans les territoires ultramarins. A Mayotte par exemple, les liaisons internationales ont été entièrement suspendues. Les trajets vers La Réunion et la métropole sont possibles, mais seulement si le passager présente un test PCR négatif et peut justifier d'un motif impérieux de déplacement. Les mesures se sont soudain ren...


Lire la suite sur Europe1

Ce contenu pourrait également vous intéresser :