Coronavirus : "Il faut avoir un plan d'alternative au confinement", selon la députée Danièle Obono

Trente-cinq Français ont été tirés au sort pour donner leur avis sur la campagne vaccinale contre le coronavirus. "Un des problèmes dans cet opération de communication est que ça dévalorise le système du tirage au sort et la démocratie sanitaire. Les associations d’usagers et les hautes autorités sur les questions d’éthique et de santé, construites depuis plusieurs décennies, sont laissées de côté. Le pouvoir décide de tout, tout seul et s’énerve même de ses propres décisions et on a l’impression que ça navigue à vue depuis un an", affirme Danièle Obono, députée La France insoumise, dimanche 10 janvier sur franceinfo."La confiance", c'est "la solution""La solution pour que les Français aillent se faire vacciner est d’avoir un gouvernement dans lequel on puisse avoir confiance et qui ne passe pas son temps à mentir", assure-t-elle. 23 départements ont adopté un couvre-feu à 18 heures. "Je n’ai pas bien compris la plus-value de ce couvre-feu avancé de deux heures. On n’a pas vraiment tiré les leçons des précédentes vagues. Il faut avoir un plan d'alternative au confinement. La perspective d’un reconfinement est insupportable pour la majorité des gens, économiquement et psychologiquement", conclut l'élue de Paris.