Coronavirus : les fabricants de cigarettes British American Tobacco et Philip Morris tentent de développer un vaccin

franceinfo avec AFP

Les deux groupes affirment mener des recherches en utilisant, notamment, les feuilles de tabac.

Deux fabricants de cigarettes tentent de développer un vaccin contre le Covid-19. British American Tobacco (BAT), qui fabrique les marques Lucky Strike et Dunhill entre autres, a annoncé mercredi 1er avril que sa filiale biotech américaine travaillait sur une molécule permettant de produire des anticorps pour se protéger du virus, grâce à une méthode recourant à la feuille de tabac. Cette dernière présente des propriétés particulières, selon le groupe, constituant un environnement favorable à une production plus efficace et rapide d'anticorps qu'avec les techniques traditionnelles.

>> Suivez les dernières informations sur la pandémie de Covid-19 dans notre direct

Le vaccin est en phase de test pré-clinique et n'a pas donc pas été testé sur l'homme, ni obtenu l'homologation des autorités sanitaires. Si son efficacité se confirmait, BAT affirme être en mesure de produire, avec l'aide de partenaires et des gouvernements, entre 1 et 3 millions de doses par semaine dès le mois de juin.

Philip Morris tente de développer un vaccin imitant le coronavirus

Interrogé par l'AFP, le groupe a précisé que les essais cliniques devaient débuter en même tant que la production, mais qu'il était (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi